Le Bayern Munich peut-il remporter la Ligue des Champions ?

 

Impressionnante dans le jeu lors du huitième de finale de Ligue des Champions 2020-2021 face à la Lazio Rome, le Bayern Munich s’affirme de plus en plus comme un prétendant naturel à sa propre succession sur la scène européenne. Est-ce que le club bavarois sera capable de rééditer son authentique exploit de 2020 ? La rédaction de Rubybet, l’expert en pari sportif et en bookmaker vous dit tout !

 

Oui, le Bayern Munich sera champion d’Europe

 

Invaincu depuis dix-huit matchs de Ligue des Champions, la dernière défaite du club bavarois remontant alors en 2019 face au Liverpool de Klopp, le Bayern Munich impressionne. Tout juste auréolé de son titre en Coupe du Monde des Clubs, le tenant du titre s’avançait pourtant dans l’incertitude à l’aune du match contre la Lazio Rome. Défait 2-1 en championnat contre la surprise de la saison Eintracht Francfort, le club Rekordmeister sentait poindre le début d’une crise. Peu souverain sur ses terres bien que toujours en tête de la Bundesliga, le Bayern Munich se devait de répondre aux critiques au Stadio Olimpico. Pourtant les doutes entrevus à Francfort furent dissipés en un instant. Confortablement installés dans un système en 4-2-3-1, les hommes de Flick ont rapidement pris l’ascendant sur leur adversaire du soir. Absent à ce stade de la compétition depuis vingt ans, la Lazio Rome n’a jamais semblé en mesure d’inquiéter son adversaire du soir et multiplia les erreurs défensives. Neuvième minute, Robert Lewandowski interceptait une mauvaise passe en retrait de Musacchio pour Reina et propulsait le cuir dans le but vide. Les bavarois allaient dérouler et s’imposer 4-1 contre des italiens fébriles et pas franchement inquiétant au cours de la rencontre. Rassasié après une victoire éclatante à l’extérieur, le Bayern Munich a ainsi envoyé un message clair à ses rivaux : il faudra de nouveau compter avec le champion d’Europe en titre cette année.

Pour accrocher une septième étoile à son maillot, le club bavarois pourra compter sur l’apport d’un Robert Lewandowski au sommet de son art. À bientôt trente-trois ans, le natif de Varsovie s’est imposé comme l’un des meilleurs avant-centre de sa génération. Besogneux et affûté comme jamais, le polonais n’en finit plus de marquer et de porter le Bayern Munich sur ses épaules. Désormais troisième meilleur buteur de l’histoire de la compétition, juste derrière … Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, le natif de Varsovie voudra rentrer un peu plus dans la légende et pourquoi pas remporter le Ballon d’Or en fin de saison. Il est pour cela encadré d’un groupe composé de joueurs plus talentueux les uns que les autres tels Kingsley Coman, auteur d’un très bon match hier, Joshua Kimmich ou encore le néo sélectionnable en équipe d’Allemagne Jamal Musiala. Pour battre ce Bayern là, il faudra rivaliser d’ingéniosité et compter sur un soupçon de chance. Mais pour le moment, le club allemand possède une marge d’avance non négligeable sur la concurrence.

 

Cependant, le Bayern Munich est trop friable

 

Oui, la victoire face à la Lazio Rome fut probante et impressionnante mais il convient de rappeler que ce n’était que la Lazio Rome en face, club respectable du championnat italien certes mais qui n’avait plus l’habitude de disputer les plus hautes joutes européennes depuis fort longtemps. Difficile de faire une analyse du Bayern Munich tant le club romain aura été généreux hier soir, donnant deux offrantes aux allemands sur de grossières erreurs défensives et offrant même un but contre son camp. Alors certes le Bayern Munich reste une machine de guerre capable de foudroyer le moindre de ses adversaires, pour preuve le club allemand est toujours invaincu en Ligue des Champions ! Mais malgré un collectif bien huilé, plusieurs nuages noirs s’amoncellent dans le ciel bavarois. Premier du championnat allemand avec 49 points, le Bayern Munich devance de justesse son rival du RB Leipzig pointant deux points derrière au classement. Moins souverain que par le passé, le Bayern pourrait laisser échapper sa couronne nationale à tout instant et voir le club aux deux taureaux débouler sur la première marche au moindre faux pas. Et faux-pas justement il y a eu : hors de propos quelques jours plus tôt sur la pelouse de l’Eintracht Francfort, le club du Sud de l’Allemagne s’est incliné 2 buts à un et n’a jamais semblé être capable de renverser la vapeur. Certes le Bayern possède la meilleure attaque de Bundesliga et certainement le meilleur 9 du moment avec Robert Lewandowski, auteur de vingt-six des soixante-deux buts inscrits en championnat par le Rekormeister.

Mais la grande inquiétude demeure en défense. Ayant encaissé trente et un buts soit treize buts de plus que le RB Leipzig, le Bayern Munich compose ainsi avec une charnière friable et vieillissante. Outre le départ de David Alaba acté en fin de saison, Hansi Flick doit composer avec une faible profondeur de banc des blessures en cascade. Pas simple donc pour le technicien allemand de trouver la bonne formule en défense qui s’en remet trop souvent aux exploits de Manuel Neuer dans les cages. Revenons-en à la Ligue des Champions où la concurrence semble plus forte que jamais : revigoré par l’arrivée de Mauricio Pochettino, le Paris Saint-Germain semble avoir mûri après sa première finale perdue, le FC Barcelone défait 1-4 peut en témoigner. Manchester City possède aussi de sérieux arguments et caracole en tête de la Premier League. Surtout, le groupe de Pep Guardiola n’a pas connu la défaite depuis le 21 Novembre dernier. Une éternité. Enfin, Chelsea, le Real Madrid et la Juventus Turin bien qu’un cran en dessous ne seront certainement pas à sous estimer et ont les moyens d’éliminer le Bayern Munich a tout instant et renverser les pronostic des bookmaker. Bien que favori à sa propre succession, le Bayern Munich devra hausser son niveau de jeu défensif s’il veut se montrer à la hauteur de ses ambitions.