La revanche du Paris Saint-Germain

 

Le Mardi 16 Février aura été le théâtre d’une rencontre explosive entre le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain. Hôte de la soirée européenne, le club catalan y affrontait alors pour la onzième fois de son histoire le club de la capitale française. Véritable classique de l’ère moderne marqué par l’épisode controversé de la Remontada en 2017, l’issue du match s’est ainsi soldée par une victoire sans bavure des parisiens par quatre buts à un. Retour sur cette rencontre à la saveur si particulière avec Rubybet, l’expert en pari sportif.

Une affiche sous le signe de l’incertitude

 

Nouveau cador de la scène européenne après avoir effectué une héroïque campagne de Ligue des Champions les ayant vu atteindre la finale pour la première fois de leur jeune histoire, le Paris Saint-Germain se présentait pourtant au Camp Nou la tête pleine d’incertitude. Orphelin de Thomas Tuchel remercié quelques semaines auparavant, et surtout de leur attaquant vedette Neymar Junior (une mauvaise habitude chronique), le Paris Saint-Germain s’avançait à tâtons sur la route du Camp Nou. Deuxième du Championnat de France et affichant un niveau de jeu indigne de son statut, le PSG de Mauricio Pochettino ne séduisait plus et se montrait fort inquiétant sur les pelouses de l’Hexagone. Pas question pour le club parisien de subir une nouvelle déconvenue face à leur meilleur ennemi, surtout après avoir partiellement répondu aux attentes de leurs supporters la saison passée.

Cependant et même si les voyants ne semblaient pas tous au vert pour le PSG, il serait injustifié de présenter le club catalan sous ses meilleures auspices. Troisième de Liga et déjà largué dans la course au titre national, le club du FC Barcelone doit en plus composer avec une grave crise institutionnelle caractérisée par les velléités de départ de Lionel Messi et les tensions avec la direction du club. Et malgré une séduisante série de sept victoires d’affilée en championnat, les blaugranas devaient ainsi composer avec une équipe remaniée en raisons des nombreuses absences dans l’effectif catalan. Pas de Ronald Araujo sur la feuille de match donc, le solide défenseur central uruguayen s’étant abîmé la cheville contre le Bétis Séville. En lieu et en place de l’espoir sud-américain, le vétéran Gérard Piqué grappillait ainsi sa place dans le onze de départ. Un choix surprenant de la part du technicien néerlandais Ronald Koeman puisque le roc catalan ne s’était toujours par remis d’une sévère entorse au genou.

 

Une demonstration de force du Paris Saint-Germain

 

Présenté dans un schéma en 4-2-3-1 qui ne lui avait pas foncièrement réussi dans le passé, le Paris Saint-Germain abordait cependant la rencontre face au FC Barcelone avec sérénité. Pour cette première soirée de Ligue des Champions 2020-2021 avec le club parisien, Mauricio Pochettino avait ainsi tenté un pari pour le moins audacieux : repositionner Marco Verratti en numéro 10 derrière le trio d’attaquant Mbappé – Icardi – Kean. Surprenant tant le petit créateur transalpin était plutôt habitué à évoluer un cran plus bas dans le milieu de terrain parisien. Pourtant malgré une bonne entame de match le bloc parisien se faisait surprendre sur une magnifique passe en profondeur de Messi pour de Jong. Faute dans la surface du latéral gauche Layvin Kurzawa sur le milieu hollandais et penalty pour le FC Barcelone. Lionel ne se faisait pas prier et transformait l’offrande en propulsant puissamment le cuir dans les filets de Keylor Navas (27e minute). Cruel tant le jeu penchait plutôt du coté des parisiens depuis le début de la rencontre, un coup du sort inattendu chez les bookmaker.

Mais alors que ce coup du sort aurait pu faire retomber le PSG dans ses travers, la réaction fut instantanée et immédiate. Le fautif Kurzawa déboulait ainsi sur le flanc droit et adressait un ballon chaud en retrait pour Marco Verratti qui en une touche la remettait à un Kylian Mbappé trop heureux d’être à la conclusion (32e minute). Supérieur à son adversaire tant dans les intentions que dans les occasions, les deux clubs rentraient pourtant aux vestiaires sur un score de parité. Bien vite en seconde période on retrouvait un PSG conquérant dans le sillage d’un Kylian Mbappé en mode Ballon d’or. Vivement critiqué pour son niveau de jeu inconstant, le champion du monde 2018 se revêtit alors de ses plus apparats pour illuminer la pelouse du Camp Nou. Buteur après une mauvaise intervention de Gerard Pique à la 65e minute, le natif de Bondy achevait définitivement la bête blessée après un contre-éclair initié par Julien « Dragster »d’une frappe en pleine lucarne (86e minute). Entre temps, Moise Kean auteur d’une très belle prestation dans l’ensemble avait lui aussi trouvé le chemin des filets sur un coup-franc bien botté de Leandro Paredes (70e minute). 4-1 score final, le Paris Saint-Germain a surclassé son adversaire du soir, le FC Barcelone n’ayant jamais été en mesure de faire vaciller les partenaires d’un Kylian Mbappé inarrêtable et ambitieux. Pari sportif réussi pour le PSG qui semble avoir définitivement avoir retenu les leçons du passé. S’il ne faut pas vendre la charrue avant les bœufs, on voit mal le Paris Saint-Germain passer à coté de la qualification. Réponse le 11 Mars prochain au Parc des Princes.